Représentation de connaissances et gestion de données évolutives dans le contexte de la programmation logique orientée objet

par Selmin Nurcan

Thèse de doctorat en Informatique et Automatique Appliquée

Sous la direction de Jacques Kouloumdjian.

Soutenue en 1991

à Lyon, INSA , en partenariat avec LIA - Laboratoire d'Informatique Appliquée (Lyon) (laboratoire) .


  • Résumé

    AEpsilon est un système de gestion de base de connaissances basé sur l'intégration des technologies de la programmation logique et des bases de données relationnelles. Son but est de fournir un environnement qui offre à la fois des mécanismes de structuration puissants, tels que la modularité (classes et héritage), et un accès efficace et transparent aux bases de données. Cette thèse décrit en détail l'une des interfaces réalisées dans cet environnement, entre le niveau déductif et les bases de données relationnelles. Une interface hybride (semi interpretee-semi compilee) utilise un protocole de communication à deux phases (statique-dynamique) en minimisant le nombre d'accès à la base de données avec des requêtes au sgbd aussi sélectives que possibles. L'interface ainsi obtenue est intégrée dans le prototype complet Epsilon, en la définissant comme un nouveau moteur d'inférence grâce auquel l'utilisateur n'a plus besoin de distinguer les prédicats logiques des prédicats base de données. Une composante très mal prise en compte dans les systèmes de gestion de connaissance concerne l'évolution automatique de l'appartenance des instances d'une classe vers une autre classe. Ce problème recouvre partiellement les aspects liés à ce que l'on appelle la dynamique dans les bases de connaissances. Dans le but d'ajouter cette composante dans Epsilon, nous avons défini un moteur d'inférence, capable de gérer cette évolution, ce qui se traduit par un changement d'appartenance de n-uplets à des relations

  • Titre traduit

    = Knowledge representation and management of dynamic data in an object-oriented logic programming environment


  • Résumé

    EPSILON is a knowledge Base management system (KBMS) based on the integration of database technology and logic programming paradigm. Its aim is to provide an environment offering at the same time powerful structuring mechanisms, such as modularity, and efficient and transparent access to relational database systems. This work describes an interface implemented in this environment between PROLOG and a relational DBMS. A hybrid interface (half compiled-half interpreted) uses a two phase (static-dynamic) communication protocol minimizing the accesses to the database and generating queries as selective as possible to the database. This interface is integrated into EPSILON by defining it a new inference engine which allows the user logical predicates and database predicates in the same way. An aspect, poorly taken into account in knowledge based systems, in the automatic evolution of instances from a class to another one. This problem corresponds partially to the so-called notion of dynamics in knowledge bases. For integrating this aspect into EPSILON, we defined a new inference engine which is able to manage this evolution (corresponding to the migration of tuples from a database relation to another one).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (200 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Direction des Bibliothèques et de l'Information Scientifique et Technique-DBIST. Bibliothèque universitaire Sciences et techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T910517
  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées (Villeurbanne, Rhône). Service Commun de la Documentation Doc'INSA.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : C.83(1300)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.