D'Эльса Триоле à Elsa Triolet : les quatre premiers romans d' Elsa Triolet et le passage du russe au francaisD'Èlʹsa Triole à Elsa Triolet

par Marianne Gaudric-Delfranc

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Léon Robel.

Soutenue en 1991

à Paris, INALCO .


  • Résumé

    Elsa Triolet, née dans une famille intellectuelle juive de Moscou, apprend le français dès son enfance, comme son ami Roman Jakobson. Elle se lie des sa jeunesse avec Maïakovski, Chklovski, les futuristes et formalistes proches de L. Et O. Brik. Apres son mariage, elle séjourne à Tahiti, Londres, Berlin, Paris, où elle fréquente les milieux artistiques de Montparnasse. La rencontre d'Aragon en 1928, loin d'être facile, bouleverse le cours de sa vie. De 1930 (mort de Maïakovski) à la guerre, l'activité d'E. Triolet se diversifie. Ses premiers romans portent la marque de la culture russe, des grands écrivains classiques ainsi que d'auteurs français. Leurs procédés et leurs thèmes participent cependant de la littérature russe d'avant-garde. L'étude génétique des romans, manuscrits et journaux intimes montre le passage de l' autobiographique au romanesque, les processus d'écriture, l'évolution de la structure des œuvres; elle explique pourquoi et comment, après un bref renoncement, E. Triolet revient au roman, passant du russe au français avec Bonsoir, Thérèse, roman du possible. Œuvre continue, bilingue, féministe, les premiers romans d'Elsa triolet constituent un ensemble éminemment moderne.

  • Titre traduit

    From Elsa Triolet (in cyrillic) Elsa Triolet, the first four novels of Elsa Triolet and the evolution from Russian to French language


  • Résumé

    Elsa Triolet, born in an intellectual Jewish family from Moscow, learns French language from childhood, like her friend, Roman Jakobson. In her youth, she becomes fast friend with Maiakovski, Chlovski, the futurists and the formalists in relations with L. And O. Brik. After her marriage, she stays in Tahiti, London, Berlin and Paris where she frequents the artistic circles at Montparnasse. Her meeting with Aragon in 1928 is far from being easy and upsets the course of her life. From 1930 (death of Maiakovski) to the war, Elsa Triolet diversifies her activity. Her first novels bear the stamp of Russian culture, of great classic writers as well as French authors. Their processes and themes, however, have some of the characteristics of vanguard Russian literature. The genetic study of her novels, manuscripts and diaries shows how she passes from autobiography to novel, her writing processes and the evolution of her works structure ; it explains why and how, after a brief renouncement, Elsa Triolet comes back to novel, passing from Russian to French with Bonsoir, Thérèse, a novel of the eventual. As a continuous, bilingual and feminist work, Elsa Triolet 's first novels constitute an eminently modern whole.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (635, 48 f.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : vol. 3, 48 f.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.662
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.663
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.C.662
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.C.663(1)
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.C.663(2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.