L'oeuvre de thomas reid et le tournant de la pensee dans la deuxieme moitie du dix huitieme siecle

par Patrick Chézaud

Thèse de doctorat en Études anglaises

Sous la direction de Pierre Morère.

Soutenue en 1991

à l'Université Stendhal (Grenoble) .


  • Résumé

    Apres l'impasse de l'idealisme representatif, reid rehabilite la raison en la fondant sur le sens commun, c'est a dire sur le substratum pre-reflexif naturel commun a tous les hommes. Il peut ainsi definir les principes de toute connaissance et les appliquer a l'etude de l'homme lui-meme en echappant au scepticisme. Cette entreprise fondamentaliste s'appuie sur la methode inductive de newton transposee a la philosophie de l'esprit. Elle se revele pourtant n'etre qu'une reduction circulaire. Mais au-dela, la philosophie de reid marque une tentative pour echapper au solipsisme inherent a la philosophie post-cartesienne. A la recherche des fondements transcendantaux de la representation et du langage, reid retablit la philosophie en operant un glissement de la representation intime vers le discours exterieur qui deplace l'instance epistemique de l'ego cartesien vers l'homme universel et la communaute, ce qui prefigure a la fois les philosophies de l'esprit du 19eme siecle et les theories de la communication du 20eme.

  • Titre traduit

    Thomas reid's works and the turning point of thought in the second half of the eighteenth century


  • Résumé

    After the failure of representative idealism, reid restores reason by grounding it in common sense, i. E. In the natural pre-reflexive substratum comm to all man. He can therefore define the principles of all knowledge and apply them to the study of man himself in an attempt to work out a science that counters scepticism. This endeavour relies on newton's inductive method transposed to the philosophy of mind. It nevertheless turns out to be a mere circular reduction. But beyond, reid's philosophy appears as an effort to escape from post-cartesian solipsism. In his search for the transcendantal foundations of representation and language, reid re-establishes philosophy by accomplishing the transition from inner representation to outer discourse which transfers the epistemic center from he cartesian ego to universal man and the community, thereby prefiguring both the 19th century's philosophical developments and the communication theories of the 20th.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (597 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque et appui à la science ouverte. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 205143/1991/28/1
  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque et appui à la science ouverte. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 205143/1991/28/2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1991GRE39028
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.GRE.LETT.1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.