L'effet d'éviction et les investissements énergétiques en Corée du sud

par Chung-Geun Park

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jacques Percebois.


  • Résumé

    L'objet de cette these consiste a savoir si les investissements energetiques apres les chocs petroliers ont provoque ou non l'effet d'eviction des investissements industriels en coree du sud. Dans cette these, on a essaye d'etablir une nouvelle methodologie de l'analyse de l'effet d'eviction, en demontrant la difference de l'analyse de l'effet d'eviction parmi les keynesians, les monetaristes, et les francais. La nouvelle methodologie se caracterise par les deux points suivants : d'une part, elle repose sur l'analyse quantitative, car le systeme financier coreen est celui d'une economie d'endettement. D'autre part, elle se fonde sur l'analyse par l'effet-volume et l'effet-prix, car on elargit la difinition de l'effet d'eviction a l'economie ouverte. A partir de ces nouvelles methodologies econometriques, on a pu conclure que le financement des investissements energetiques a negativement influence (au sens de l'effet d'eviction) les investissements du secteur manufacturier, en particulier, sur le marche interne de fonds pretables a moyen et long terme.

  • Titre traduit

    The crowding-out effect and the energy investments in south korea


  • Résumé

    The purpose of this thesis is to answer the question; whether the energy investments after the two oil shocks have caused the crowding-out effect or not in south korea. In this thesis, we have attempted to etablish a new method in the analysis of crowding-out effect, having confirmed the different analysis of crowding-out effect among the keynes, the monetarists, and the french economists. The specification of this new method can be described as follows : first, it relies upon the quantitive analysis, because the korean financial system is that of the 'overdraft sector' economy. Second, it lies not only on the analysis of quantity but also on that of the price, for we enlarge the definition of crowding-out effect in the case of the open economy. From these new methods, we could conclude that the finance of the energy investments has negatively influenced (in the means of the crowding-out effect) the manufacturing investments, particularly, in the internal market of long term loanable funds.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [775] f.
  • Notes : THESE NON REPRODUITE

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque et appui à la science ouverte. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque et appui à la science ouverte. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TD 205141/1991//10
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.