Excitation rotationnelle de l'ammoniac interstellaire : problèmes théoriques et perspectives

par Claire Rist

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Michel Guélin.

Soutenue en 1991

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'interpretation des raies d'emission radio de l'ammoniac interstellaire necessite la connaissance de ses taux d'excitation rotationnelle par collision avec l'hydrogene moleculaire ou l'helium a basse temperature. Les calculs existants ne rendent pas compte des mesures d'excitation en laboratoire. Nous calculons la collision avec l'helium, et nous discutons l'effet des incertitudes sur la surface de potentiel. Nous predisons algebriquement les memes regles de propensite pour l'helium et l'hydrogene (para ou ortho). Nous concluons que le couplage vibronique avec l'inversion de l'ammoniac pourrait etre responsable des desaccords experimentaux

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 302 p.
  • Annexes : 110 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 91/GRE1/0072
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 4.6044
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.