Contribution à l'étude des niveaux excités métastables associés au centre DX dans les alliages GaAlAs et dans GaAS sous fortes pressions hydrostatiques

par Patrice Seguy

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Gérard Martinez.

Soutenue en 1991

à Grenoble 1 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Nous avons etudie les possibilites d'observation de niveaux excites metastables associes au centre dx par des methodes optiques et capacitives. Nous demontrons dans une premiere partie que le signal photoinduit observe dans les spectres dlts de gaalas dope n resulte de la photoionisation du niveau dx des impuretes de type n. L'existence, proposee par certains auteurs, des niveaux sd et dx#o n'a pu etre mise en evidence par les techniques capacitives sous excitation optique. Nous presentons, dans une deuxieme partie, la mise en evidence par des techniques de diffusion raman dans gaas dope n sous fortes pressions hydrostatiques, de niveaux hydrogenoides donnant lieu a l'apparition de phonons lies. Nos resultats indiquent que ces niveaux de type masse effective sont metastables a basse temperature vis-a-vis du niveau de base profond dx des impuretes de type n. Le caractere bistable du centre dx ainsi mis en evidence peut etre naturellement explique dans le cadre du modele de chadi et al. Ou le dx resulte de l'instabilite des impuretes de type n en site substitutionnel tetracoordonne

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 112 p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 91/GRE1/0036
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.