Isolement et caracterisation biologique d'un retrovirus associe a la sclerose en plaques

par HERVE PERRON

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Jean-Marie Seigneurin.

Soutenue en 1991

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Un retrovirus, different des retrovirus humains connus, a ete isole, dans un premier temps, a partir du liquide cephalorachidien d'un cas de sclerose en plaques-sep. Ce retrovirus etait heberge par des cellules leptomeningees qui ont prolifere spontanement in vitro, mais n'ont pu etre passees plus de trente fois. Un retrovirus similaire a ete detecte dans environ 56% des patients atteints de sep et jamais chez des individus sains, apres culture des monocytes sanguins. Deux isolats, cependants, ont pu etre transmis a des cultures non-infectees de lymphocytes de cordon, mais leur expression s'est revelee defective. L'isolat leptomeninge a pu, lui, etre passe sur des cellules leptomeningees non-infectees. Ceci a permis de realiser une etude sero-epidemiologique preliminaire en ripa, elisa et western blot avec le virus purifie et de montrer que pres de 60% des patients atteints de sep ont des anticorps specifiques contre ce virus. La proportion exacte de patients infectes, par ce retrovirus, reste a determiner par des techniques de biologie moleculaire, mais des resultats preliminaires ont confirme, au niveau moleculaire, qu'il s'agit d'un retrovirus inconnu


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 483 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.