Marquage carboxyl-terminal de protéines : deux approches complémentaires utilisant la transpeptidation catalysée par la carboxypeptidase y

par Pierre-François Berne

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean-Marie Schmitter.

Soutenue en 1991

à Palaiseau, Ecole polytechnique .

Le président du jury était Sylvain Blanquet.

Le jury était composé de Pierre Fromageot, Jean-François Mayaux.

Les rapporteurs étaient Jeannine Yon-Kahn, Bruno Ribadeau-Dumas.


  • Résumé

    En dépit de nombreuses tentatives, aucune méthode de caractérisation non ambigue de l'extrémité c-terminale des protéines ne s'est encore imposée. Une solution pourrait être fournie par le marquage radioactif spécifique des protéines a cette extrémité, les applications possibles d'un tel outil sont de deux sortes: détermination de la structure primaire des polypeptides et obtention d'informations conformationnelles. Nous avons développé deux approches distinctes du marquage c-terminal répondant séparément a ces deux problèmes et reposant, toutes deux, sur la transpeptidation catalysée par la carboxypeptidase y. Cette réaction consiste en la substitution de la liaison normalement hydrolysée par la carboxypeptidase y par une nouvelle liaison, mettant en jeu un nucléophile exogène. Dans le cadre d'une première approche, nous avons étudié la transpeptidation de substrats peptidiques modèles a ph neutre en présence d'une variété de nucléophiles. Cette étude a révelé que l'obtention de rendements de transpeptidation satisfaisants était subordonnée a la présence d'un résidu proline en position penultieme ou antepenultieme du peptide substrat. Pour de tels peptides, il a été montré que la transpeptidation se produit spécifiquement du cote c-terminal de la proline, ce qui suggère un rôle déterminant de ce résidu pour la transpeptidation. Nous avons ensuite transpose ces résultats a une protéine. Pour cela nous avons utilisé un variant de la methionyl-arnt synthetase d'escherichia coli obtenu par mutagenese dirigée, avec la séquence c-terminale glu-pro-met. Nous avons pu marquer spécifiquement le variant a son extrémité c-terminale avec de la methionine tritiee alors que la forme non modifiée de la methionyl-arnt synthetase n'est pas un substrat convenable. La seconde approche repose sur l'estérification par voie chimique du substrat, suivie d'une transpeptidation catalysée par la cpy a ph b

  • Titre traduit

    Carboxyl-terminal labeling of proteins: two complementary approaches using carboxypeptidase y-catalyzed transpeptidation


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1991 par ANRT à Grenoble

Marquage carboxyl-terminal de protéines : deux approches complémentaires utilisant la transpeptidation catalysée par la carboxypeptidase Y


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (154 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 137-152, 146 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École polytechnique. Bibliothèque Centrale.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : École polytechnique. Bibliothèque Centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : F1A 370/1991/BER
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1991 par ANRT à Grenoble

Informations

  • Sous le titre : Marquage carboxyl-terminal de protéines : deux approches complémentaires utilisant la transpeptidation catalysée par la carboxypeptidase Y
  • Dans la collection : ˜[œGrenoble thèses] , 0294-1767
  • Détails : 1 microfiche (165 images)
  • Annexes : Bibliogr. p. 137-152, 146 réf.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.