Sens et légitimité : contribution à une phénoménologie du lien civil

par Patrick Pharo

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de François-André Isambert.

Soutenue en 1991

à l'EHESS .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les recherches presentees visent a relier la question du sens des actions et passions humaines a celle de la legitimite de l'ordre politique, comptant que ce qui est ressenti comme bon ou mauvais par les personnes (et qui fait le sens au present) entretient des rapports determines avec ce qui est bon ou mauvais pour la cite (qui fait la legitimite). Elles debouchent sur une phenomenologie du lien civil, c'est-adire l'etude des structures conceptuelles, connaissables a priori et en partie necessaires, qui rendent les existences humaines mutuellement intelligibles et determinent la signification de leurs histoires singulieres. Cette phenomenologie explicite les principes, les normes, les formes, les consequences, les limites et la moralite de l'intelligence mutuelle entre les etre humains, en vue d'etudier la facon dont le sens intime d'une experience singuliere se rapporte a un sens commun et se soumet a son epreuve. La demarche est presentee dans le memoire de synthese sous forme des trois etats successifs par lesquels elle est passee. Chacun de ces etats cherche a degager les problemes du sens et de la legitimite des paradoxes de la theorie culturelle de l'homme, qui est encore aujourd'hui le paradigme central des sciences sociales. Un premier etat met en place les bases de la recherche et prend ses distances par rapport a la version structuraliste de cette theorie. Le second etat discute plus directement les fondements logiques de ces paradoxes, qu'on trouve notamment dans les theories metasociologiques. Le troisieme etat expose les hypotheses de la


  • Résumé

    The studies assembled in this thesis raise the question of the relationship between the legitimacy of a political order and the meaning of human actions and passions; they attempt to show that the individual sense of good and evil is closely tied to that of civic good and evil. The method of investigation is a phenomenology of the civil bond, that is the analysis of the conceptual structures of mutual understanding this phenomenology specifies the principles, norms, forms, consequences, limits and morality of mutual understanding, in order to investigate the links between the meaning of a private experience and the constraints of common sense. The introductory report presents three successive stages of this research each stage scrutinizes the questions of meaning and legitimacy in relation to the poradoxes of a cultural theory of man. Tho first part of the report accounts for the original research grounds and criticizes the structuralist version of the cultural theory of man. The second part discusses the logical grounds of these paradoxes, namely in metasociological theories. The third part expounds the hypotheses raised by a phenomenology of the civil bond, and, in particular, it argues that a norm of mutual understanding constrains social relations and compels social agents to expect truth and good from one another.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MSH TH 3949
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.