Sociologie de la souveraineté et de la défense nationale italiennes : anamorphose de l'Etat-nation

par Salvatore Palidda

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Alain Joxe.

Soutenue en 1991

à l'EHESS .


  • Résumé

    Cette these porte sur les conceptions et la realite effective de la souverainete, de l'etat, de la nation, de la democratie et donc de la defense et de la securite interieure en italie, depuis la renaissance jusqu'a nos jours. L'auteur montre qu'en italie le processus de rationalisation (au sens weberien) n'a pas pu se realiser parce que le capitalisme et la bureaucratie ont ete trop faibles et on fini par rester immerges dans les categories elementaires du social (violence et instinct du pouvoir). Le concept d'anamorphose sert a expliquer le fonctionnement des categories politiques traditionnelles : leur deformation et le passage continu dans les deux sens de l'institue a l'informel, du legal a l'illegal. Cela permet la coexistence (precaire) et parfois la complementarite de conduites, forces et interets habituellement consideres opposes, voire la pluralite des formes de regulation, legales et illegales. Cela genere, inevitablement, l'impuissance du systeme de securite, le vide de souverainete, l'emergence de la rentabilite economique et politique de la violence. Le cas italien est considere revelateur des obstacles opposes a la construction europeenne : 1) le conflit entre interets et representations "euroatlantiques", "mittel-europeennes", "euro-mediterraneennes", "post-nationalesuniversalistes" (qui se combinent parfois avec les particularismes divers) ; 2) le manque d'alternative aux categories politiques traditionnelles ; 3) la crise des forces rationnelles. L'auteur s'interroge enfin sur la possibilite de penser et de realiser une nouvelle rationalisation democratique.


  • Résumé

    This thesis deals with the conceptions and effective reality of sovereignty, state, nation, democracy and therefore defense and interior security in italy, from the renaissance up to now. The author shows that in italy the ratinalization process (in its weberian sense) could not be realized because capitalism and bureaucracy have been immersed in the elementary categories of the social structures (violence and power instinct). The concept of anamorphosis is used to explain how the traditional political categories are working : their change of shape and the continuous move both between what is institutional and what is informal, what is legal and what is not. This allows the (precarious) existence and sometimes the complementarity of behaviours, forces and interests usually considered as opposite ones, and even the multiplicity of regulating forms, whether they be legal or illegal. This inevitably generates the powerlessness of the security system, the emptiness of sovereignty, the rise of the economical and political profitability of violence. - the italian case reveals the obstacles of the european construction. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MSH TH 3911
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.