Dynamique sédimentaire, structuration et houillification dans le bassin houiller stéphanien des Cévennes

par Hua Wang

Thèse de doctorat en Sciences de la Terre

Sous la direction de Louis Courel.

Soutenue en 1991

à Dijon .


  • Résumé

    Le bassin houiller stéphanien des Cévennes est situé sur la bordure SE du massif central français. Il a fait l'objet de nombreuses études ces dernières années. Le présent mémoire s'attache à l'étude de la dynamique sédimentaire et de l'histoire paléogéothermique, dans leurs rapports avec la structuration du bassin. L'étude sédimentologique a porté essentiellement sur la région NW du bassin, dans la cuvette de la grand-combe. Celle-ci est divisée en trois parties (dépression de la Vernarède, horst de Portes, dépression de la Grand-Combe-Champclauson) qui représentent des domaines de sédimentation en grande partie autonomes. Le remplissage sédimentaire a été controlé par des accidents précoces. La distribution des dépôts détritiques importants et des couches de charbon épaisses a été contrôlee par l'activité de ces failles, particulièrement celles des bordures du bassin. Grâce à des corrélations lithologiques entre les différents domaines de la cuvette de la Grand-Combe, la chronologie du fonctionnement des failles a pu être établie. Le jeu normal ou inverse des failles précoces a été contrôlé par leur direction, en fonction de l'orientation du champ de contrainte. Il est alors possible de proposer une interprétation, rendant compte d'une rotation de 90 du champ de contrainte, en 3 stades: n-s, nw-se et e-w, comme l'ont deja suggéré Bonijoly et Germain, 1984. L'étude de la maturation des charbons stéphaniens et des paléogradients géothermiques est fondée sur les isovaleurs de m. V. /p% (isovoles). Compte tenu des relations entre la géometrie des isovoles, des couches de charbon et celle de la surface du socle, il ressort que le bassin houiller des Cévennes s'est comporté comme un bassin chaud (hyperthermie) pendant son remplissage stéphanien. La maturation des charbons stéphaniens les plus anciens a été acquise principalement avant le plissement. Le paléohorst du Rouvergue était alors une zone particulièrement chaude. Des fractures précoces ont d'autre part permis localement des paléocirculations de fluides chauds. Après le plissement des séries stéphaniennes et avant le tertiaire, les charbons stéphaniens les plus jeunes ont acquis leur maturation principale sous le recouvrement mésozoique, selon une houillification homogène pour l'ensemble du bassin. Le degré de houillification a été localement contrôlé par l'inclinaison de la surface du socle sous-jacent et le pendage des couches. L'histoire paléogéothermique du bassin houiller des Cévennes s'est réalisée en quatre phases principales: 1) ouverture et remplissage du bassin pendant le stéphanien, accompagnés d'une houillification hétérogène marquée par la structure; 2) plissement des séries stéphaniennes et leur érosion partielle, entre le stéphanien et le trias : arrêt de la houillification; 3) recouvrement progressif du bassin houiller sous une série mésozoique puissante : reprise d'une houillification homogène pour l'ensemble du bassin; 4) déformation, fracturation et érosion de la couverture mésozoique à partir du tertiaire, sans progression de la houillification.

  • Titre traduit

    Sedimentary dynamics, structural activity and coalification in the stephanian Cevennes coal basin (French Massif central)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (266 p.)
  • Annexes : Bibliographie 128 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/1991/44
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.