Évolution de l'ultrastructure de l'émail dentaire chez les campagnols (arvicolidae, rodentia)

par Claude Laborier

Thèse de doctorat en Paléontologie

Sous la direction de Jean Chaline.

Soutenue en 1991

à Dijon .


  • Résumé

    L’étude de l'ustrastructure de l'émail de la molaire de campagnol fossile et actuel apporte un nouvel éclairage aux problèmes taxinomiques et embryologiques. En paléontologie: après avoir décrit des éléments ultrastructuraux tels que l'émail radial, des lamelles et des chevrons, et avoir mis en évidence une évolution dans l'acquisition de ces formations chez les campagnols, j'ai utilisé ces critères pour compléter la classification établie grâce à des critères morphologiques et biostratigraphiques. La présence ou l'absence de lamelles et de chevrons peut signer l'appartenance à une espèce ou a contrario apporter un argument pour la non appartenance (ex. Nemausia). En histologie et embryologie: l'observation des images données par la microstructure de l'émail met en péril les notions anciennes de prismes et de substance interprismatique. Le modèle des campagnols incite à critiquer la position qui consiste a avancer que l'améloblaste (cellule formatrice de l'émail) soit directement implique dans l'architecture finale de ce tissu dur. La notion de réseau cristallin complexe sans commencement ni fin est plus adaptée à la description de l'émail de la molaire de campagnol.

  • Titre traduit

    Evolution of the ultrastructure of dental molar enamel in the vole (arvicolidae, rodents)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (173 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 93-97. 68 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/1991/37
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.