Présence et distance

par Manuel Fernández

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean Brun.

Soutenue en 1991

à Dijon .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'absence consiste moins à renoncer à toute présence qu'à introduire dans l'acte d'être une distance qui nie toute plénitude ontologique. A ce titre, la notion de distance pose d'une façon paradoxale la question de l'être : une forme d'existence est encore possible en marge du réel immédiat. Une ontologie de la discrétion révèle cette ambivalence qui empêche et permet d'être à la fois, l'affirmation de l'être se conjugue avec sa négation, comme si nous ne pouvions faire l'expérience de l'existence souveraine : l’être n'est jamais donné dans la pleine positivité d'une présence. De nombreuses figures de l'absence participent de cette ontologie atténuée : la réserve, la timidité, l'ennui, la tristesse, la solitude, la politesse, la pudeur, l'indifférence montrent que tout l'être ne s'engage pas dans les réalités accomplies, soit par défaut, soit par excès d'être. Or, ces formes de l'absence renvoient à un risque ontologique qui peut s'interpréter comme le principe du mal : la logique de division, abondamment exploitée par l'immoralisme, l'emporte sur le principe de solidarité. Encore que c'est davantage l'ambiguïté du retrait de l'être qui est suspecte : indistinctement la distance relie et sépare.

  • Titre traduit

    Presence and distance


  • Résumé

    The absence is not renounce to any presence but to introduce in the act of being a distance which denies any plenitude. That's why the notion of distance states in a paradoxical way the question of being: a way of existence is still possible on the fuing of the immediate real. An ontology of the discretion reveals this ambiguity which prevents from being and allows it at the same time. We can exist while being distant from things, as if we couldn't experience the absolute existence: the being is not totally in the presence. Numerous examples of absence are dependent on this meaken ontology: reserve, slyness, boudom, sadness, solitude, politeness, modesty, indifference show that the whole being doesn't commit itself into the ended realities. Now, these examples of absence refer to an ontological risk which can be the principle of evict. The logic of division, used by the immorality, prevails our principle of solidarity. However is more the ambiguity of the withdrawer of the being which is suspicions: distance links and separates at the same time.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Thèse non corrigée

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 179936/1
  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 179936/2
  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 179936/3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.