Deux points de physiologie des arcades dentaires humaines : perception buccale de la dureté pour des produits à déformation élastique; mesure de l'egression de la première molaire supérieure humaine, en l'absence de dent antagoniste

par Didier Compagnon

Thèse de doctorat en Odontologie

Sous la direction de Alain Woda.

Soutenue en 1991

à Clermont-Ferrand 1 .


  • Résumé

    Deux aspects de physiologie orofaciale ont été examinés: A- La perception de la dureté a été étudiée par des méthodes psychophysiques, à partiri de cinq séries d'échantillons aux duretés variées, ont été contrôlées. Les seuils différentiels et l'estimation de la grandeur ont été établis pour dix sujets il n'est pas apparu de différence significative entre la sensibilité au niveau des incisives et des molaires. Le seuil différentiel varie entre 4 et 11% selon la gamme de dureté, et il existe une nette supériorité de l'appareil manducateur par rapport à l'extrémité digitale lors des épreuves de discrimination de la contrainte. B- Une étude de l'égression de la 1ère molaire supérieure privée d'antagoniste a été menée chez les sujets au parodonte sain et chez d'autres atteints de pathologie parodontale. Nos résultats montrent, pendant les premières années suivant l'extraction, que l'égression est principalement due à la croissance parodontale, et c'est seulement plus tard ou en présence de pathologie parodontale que le franchissement du plan d'occlusion est dû principalement à l'éruption active.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (50 f.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque de Santé.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : BIUM Odontologie 1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.