Etude de noyaux chauds : existe-t-il vraiment une limite pour l'energie d'excitation que peut supporter un noyau? application au systeme #4#0ca+#2#7al a 25 et 35 mev/a

par SYLVIE GROULT

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de HUBERT DOUBRE.

Soutenue en 1991

à Caen .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les noyaux chauds produits dans la reaction #4#0ca+#2#7al sont etudies pour des energies incidentes de 25 et 35 mev/a. Dans une premiere partie, nous exposons le contexte experimental qui nous a amenes a realiser cette expeience et a utiliser le multidetecteur amphora. L'efficacite de ce dernier pour les collisions les plus violentes est ensuite verifiee. L'etude des noyaux chauds necessitait la definition d'un critere de selection de collisions centrales. Nous avons etabli qu'une multiplicite de particules legeres superieure ou egale a 9 selectionnait une classe particuliere de ces collisions centrales. Nous exposons les resultats experimentaux deduits de l'etude des noyaux chauds ainsi selectionnes: vitesse de la source, energie d'excitation, temperature. Apres comparaison avec un code d'evaporation, nous en deduisons des energies d'excitation par nucleon de 6 mev/a a 25 mev/a et 7. 5 mev/a a 35 mev/a. Malgre l'accroissement significatif des energies d'excitation des noyaux chauds, nous n'observons pas de brusque evolution sur les distributions des charges et les multiplicites de fragments lourds associes. Des evenements rartes ou les trois quarts de la charge totale sont emportes par les particules legeres sont ensuite etudies. Ils sont associes a des noyaux tres chauds et nous les qualifions d'evenements de vaporisation. La comparaison des resultats experimentaux et de ceux d'un code d'evaporation statistique confirme que nous avons bien selectionne des noyaux a tres haute energie d'excitation. L'accord est en general satisfaisant, sauf en ce qui concerne l'evolution de la distribution des charges en fonction de l'energie d'excitation de la source. Ces problemes ne devraient cependant pas remettre en cause la nature statistique des mecanismes d'evaporation


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 35 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Sciences - STAPS.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.