L'affirmation féminine dans les littératures française et anglo-saxonne du 15ème au 20ème siècle

par Anne-Marie Eychenne

Thèse de doctorat en Littérature française et comparée

Sous la direction de Paule Vincenette Bétérous.

Soutenue en 1991

à Bordeaux 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Nous montrons, a travers des textes litteraires feminins, sur une periode de cinq siecles, les etapes du processus d'emancipation intellectuelle des femmes ecrivains francaises et anglo-saxonnes et nous nous interrogeons sur l'eventuelle specificite de l'ecriture feminine et la portee d'un tel constat. Dans la premiere partie, nous etudions sous le theme general de l'insatisfaction et les themes particuliers de l'education, la vie sociale et l'amour, ce que nous appelons une litterature de la revendication, sa necessite et ses limites. Dans la seconde partie, nous rendons compte des modalites de l'emancipation des femmes : comment elles s'affirment en prenant la parole, comment elles mettent en oeuvre leur liberte. En trouvant un " verbe poetique " capable de transcrire la richesse de leur vie interieure, elles inventent le " moi " au feminin. Elles parviennent a se degager du regard depreciateur des hommes et trouvent en elles-memes leur propre justification. C'est ainsi qu'elles imposent la legitimite de leurs textes qui participent pleinement a l'universalite de la pensee au dela de toute specificite comme n'importe quels textes masculins.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (434 f.)
  • Notes : THESE NON CORRIGEE
  • Annexes : Bibliogr. f. 397-418. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.