Croissance rythmique et micropropagation in vitro chez le bigaradier (citrus aurantium l. ) et la mandarinier (citrus deliciosa t. )

par ABDEL WAHAB AHMED EL MORSY

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Bernard Millet.

Soutenue en 1991

à Besançon .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le bigaradier et le mandarinier, cultives en conditions controlees, manifestent une croissance rythmique caracterisee par la repetition a intervalles de temps reguliers d'une phase d'elongation rapide suivie d'une phase d'elongation lente. La periode du rythme est plus longue chez le mandarinier que chez le bigaradier. Ce mode de fonctionnement s'inscrit dans l'organisation de la pousse par la mise en place d'unites de morphogenese constituees par des entre-nuds de longueur differente. On dispose donc ainsi de marqueurs temporels du developpement. La guerison des plantes malades, en particulier des plantes virosees, necessite le recours aux techniques de micropropagation in vitro. Deux questions se posent alors: le caractere rythmique de la croissance a-t-il une incidence sur le developpement des bourgeons mis a croitre in vitro? la culture in vitro modifie-t-elle les parametres du rythme chez les pousses neoformees? nous avons pu etablir que: 1) ce sont les bourgeons preleves au milieu et a la base de l'unite de morphogenese, au moment ou une nouvelle vague de croissance redemarre qui se developpent le mieux: 2) que le passage par la culture in vitro n'entraine aucune modification majeure dans le fonctionnement rythmique de la pousse neoformee chez le bigaradier. Chez le mandarinier, le caractere periodique de la croissance est maintenu, mais la periode est sensiblement modifiee. Pour tenter de connaitre le determinisme de la croissance rythmique, plusieurs experiences ont ete realisees. Le systeme racinaire des pousses neoformees, croit de maniere rythmique avec la meme periode que la partie aerienne mais en opposition de phase. Les pousses de mandarinier greffees sur bigaradier manifestent une croissance rythmique infradienne de periode un peu plus courte que celle des mandariniers issus de graines. Enfin, le taux de croissance des plants de bigaradier mycorhizes est superieur a celui des temoins non mycorhizes, les parametres du rythme ne sont pas modifies. La rythmicite infradienne pourrait resulter de l'interaction entre deux rythmes circadiens, l'un de periode egale a 24 h ayant son siege dans la partie aerienne, synchronise par les fluctuations quotidiennes d'eclairement et de temperature, l'autre de periode un peu differente de 24 h localise dans le systeme racinaire et de ce fait a l'abri des fluctuations des facteurs de l'environnement. En conclusion, les perspectives de recherches ulterieures sont avancees

  • Titre traduit

    Growth periodicity and in vitro micropropagation in citrus aurantium l. And in citrus deliciosa t


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 114 P.
  • Annexes : 68 REF.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Sciences Sport Claude Oytana (Besançon).
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.