L'emprunt liguistique en Arabe : "Le cas de la Jordanie"

par Waddah Taha

Thèse de doctorat en Linguistique, Sémiotique, Communication

Sous la direction de Yves Gilli.

Soutenue en 1991

à Besançon .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette thèse sur l'emprunt linguistique en arabe? En prenant l'exemple de la Jordanie a fait l'objet de notre étude. En effet, nous avons décidé d'étudier l'un des phénomènes linguistiques auxquels la langue arabe doit faire face. Nous avons tenté d'analyser les divers aspects linguistiques en étudiant particulièrement l'assimilation des emprunts dans deux registres de la langue arabe qui sont: "l'arabe moderne standard" et "le dialecte arabe jordanien" aux différents niveaux phonique, sémantique, morphosyntaxique, etc.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (428 f.)
  • Notes : Corrections demandées par le jury non effectuées
  • Annexes : Bibliogr. p.392-409. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.