Qualite des plantes en pots : influence du substrat et du regime d'irrigation

par MARIA LOISEAU LIGUORI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Monique Astié.

Soutenue en 1991

à Angers .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail etudie d'abord l'influence des regimes d'irrigation appliques en culture sur la production de plantes en pots telles que l'impatiens de nouvelle guinee et gardenia jasminoides: il est ensuite consacre a l'etude de l'expression post-culturale (appartement) en conditions environnementales stressantes de la qualite des plantes produites. Dans le cas de l'impatiens, une culture a ete realisee sur plusieurs types de substrats (aeration faible a importante) et a differents regimes d'irrigation. Les perturbations de la croissance sont dues a l'installation de nouveaux equilibres hydriques dans le systeme substrat-plante qui mettent en permanence le vegetal dans une situation proche du fletrissement temporaire. Dans cette situation, il a ete montre que la contribution des systemes racinaires a la transpiration de la plante est tres importante. L'expression post-culturale des perturbations de la qualite des plantes produites n'est plus liee au regime d'irrigation suivi en culture mais depend essentiellement de la luminosite et du comportement hydrique du substrat. Les experimentations realisees en cellule climatique avec gardenia jasminoides nous ont permis de decrire plus precisement l'installation du nouvel equilibre hydrique dans le systeme substrat-plante. Cette installation se fait grace a la variation de nombreux parametres physiologiques tels que la transpiration, le potentiel hydrique foliaire et le potentiel hydrique matriciel du substrat. Au sein de la plante, une activation de la maturation des boutons floraux a ete obtenue sur les plantes rationnees. Mais ce phenomene n'a pas pour autant avance la mise a fleur de ces memes plantes placees dans les conditions climatiques d'appartement. Le critere de longevite post-culturale des plantes est essentiellement represente par l'intensite lumineuse qui arrive aux plantes. Quel que soit le traitement hydrique applique en fin de culture, le maintien des plantes pendant un mois en chambre climatique dans des conditions stressantes induit une floraison plus precoce et plus abondante que sur les plantes de serre


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 147 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.