Cristallisation de l'hydrargillité : cinétique et attrition

par Stéphane Veesler

Thèse de doctorat en Science des matériaux

Sous la direction de Roland Boistelle.


  • Résumé

    Les normes et specifications internationales imposent que les agregats d'hydrargillite, issus du procede bayer, aient une solidite suffisante de sorte qu'ils ne donnent pas naissance a des particules trop fines au cours des differentes manipulations qu'ils subissent. La resistance mecanique aux chocs est estimee a l'aide d'un test d'attrition. L'un des objectifs de la these etait de definir un indice de fragilite qui soit fiable. Ceci a ete fait par comparaison des courbes de distribution granulometrique avant et apres le test d'attritrion. Par la meme occasion, nous avons determine le mecanisme d'attrition des agregats et montre que selon le cas il s'agissait d'abrasion ou de brisure. Un cristallisoir semi-continu nous a permis de determiner le mecanisme de croissance de l'hydrargillite et l'influence individuelle sur la fragilite de chacun des parametres intervenant au cours de la cristallisation (temperature et sursaturation essentiellement)

  • Titre traduit

    Crystallisation of hydrargillite : kinetic and attrition


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (112 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.[113-118]

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Saint-Jérôme). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences - Inspé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 1608
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.