Lentivirus d'ongulés : analyse de la variabilité et rôle des facteurs de régulation

par Gilles Audoly

Thèse de doctorat en Virologie

Sous la direction de Robert Vigne.

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les lentivirus sont des retrovirus complexes caracterises par le developpement tres lent de pathologies de types inflammatoire et degeneratif qu'ils provoquent, en depit de l'intervention du systeme immunitaire de l'hote. Dans la premiere partie de ce travail nous reportons la sequence complete du genome d'une souche africaine du lentivirus maedi-visna isole a partir d'un mouton presentant un adenocarcinome pulmonaire associe a la maladie maedi. La comparaison de cette sequence avec celle des autres isolats du virus visna revele une importante variation dans le gene env et les genes de regulation tat et rev, variation que l'on observe egalement chez les lentivirus de primates. L'etude de la phylogenie des lentivirus fait apparaitre que les deux grands groupes de lentivirus, ongules et primates, ont diverge d'un ancetre commun il y a environ 400 ans. Dans la deuxieme partie de notre travail nous avons identifie et caracterise les proteines rev et q du virus visna dans les cellules infectees. La proteine rev qui apparait tres tot apres l'infection, est localisee dans le noyau et le cytoplasme des cellules infectees, elle est associee en outre aux particules virales matures. Ces differentes localisations pourraient s'expliquer par les multiples roles que jouerait cette proteine au cours du cycle replicatif. La proteine q exprimee tardivement au cours du cycle virale, est localisee dans le compartiment cytoplasmique de la cellule infectee et n'est pas associee aux virions. Ces resultats nous amenent a proposer que la fonction de la proteine q pourrait etre associee aux evenements tardifs du cycle viral. Le role du gene q dans la replication virale a ete etudie par une approche de mutagenese dirigee du clone moleculaire infectieux d'un virus etroitement apparente au virus visna, le virus caev. D'apres nos premiers resultats il semblerait que la proteine q du virus caev ait un effet positif sur la replication virale qui favoriserait la rapidite de l'infection


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 130 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : f. 111-130

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Aix-Marseille (Marseille. Luminy). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 20280
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.