Evaluation de l'immunité contre Schistosoma mansoni médiée par les IgE chez des individus vivant en région endémique : relation à la résistance

par Christian Demeure

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Alain Dessein.


  • Résumé

    Les infections par le parasite schistosoma mansoni, agent de la bilharziose intestinale, sont associees a une forte stimulation de la synthese des anticorps ige et igg4. De nombreuses observations in-vivo chez l'animal et in-vitro chez l'homme suggerent un role protecteur pour les ige. L'objectif de notre travail etait d'evaluer le poids de cet isotype dans les mecanismes de defense developpes par des sujets vivant en zone endemique, et dont les niveaux de resistance/sensibilite avaient ete soigneusement caracterises dans des etudes anterieures. Les resultats concluent que les niveaux de resistance seraient en partie determines par le niveau d'exposition a l'eau infectee, ainsi que les taux relatifs d'ige et d'igg4 stimules par l'infection, alors que les autres isotypes d'anticorps influent peu. Les ige sont associees a la resistance alors que les igg4 leur sont antagonistes, et sont capables d'inhiber des reactions dirigees contre le parasite et mediees par les ige. L'analyse de la specificite antigenique a permis l'identification des principaux allergenes de la larve, egalement reconnus par les igg4. Il est maintenant necessaire de determiner si l'immunite ige/igg4 est controlee par le gene de sensibilite codominant majeur identifie auparavant dans notre laboratoire


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : pag. multip.
  • Annexes : Bibliogr. 258 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Aix-Marseille (Marseille. Luminy). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 18867
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.