Auto-organisation dans le sillage 3D d'un obstacle non profilé

par Pierre Albarède

Thèse de doctorat en Sciences physiques

Sous la direction de Louis Boyer.


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le sillage a bas nombre de reynolds d'un obstacle allonge et non profile est considere comme une chaine d'oscillateurs couples, gouvernee par une equation de ginzburg-landau, avec des conditions aux limites nulles. La solution du modele, tantot numerique, tantot analytique, est exposee. Diverses analogies sont proposees: avec un puits quantique, avec un probleme de mecanique du point (non-hamiltonien). La comparaison interactive du modele et de l'experience revele les points suivants: le role des conditions aux limites est primordial; dans une certaine mesure, les variations du nombre de reynolds et du rapport d'aspect ont des effets identiques; pres du seuil, une description quasi lineaire est legitime; loin du seuil apparait une structure en chevron, parfois instable. Le modele de ginzburg-landau, malgre sa simplicite maximale, reproduit la plupart des effets spatio-temporels observes. Il resout un grand nombre de contradictions, et ouvre une voie nouvelle dans la comprehension de l'instabilite des sillages tridimensionnels

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol
  • Annexes : 57 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. St Charles). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de sciences lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. St Charles). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de sciences lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.