Deux retables de Jean Bellegambe de Douai (v. 1470- v. 1534) et la légende de la Sainte Chandelle d'Arras : Une interprétation d'iconographie musicale dans le contexte historique et social du debut du XVIe siècle dans le Nord de la France

par Caroline Sue Bell Flament

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Jean-Michel Vaccaro.

Soutenue en 1990

à Tours .


  • Résumé

    Cette etude iconographique explore le rapport entre deux peintures de jean bellegambe (le retable d'anchin (douai) et das jungste gericht (berlin) et la confrerie des jongleurs et des bourgeois d'arras inspiree de la legende de la sainte chandelle des ardents dans le contexte historique, religieux et social de la flandre wallonne. Les instruments de musique d'une centaine d'anges musiciens sont mis en valeur par 75 planches couleurs, de nombreuses illustrations et des "mini-etudes". Touchant a la fois aux disciplines de l'histoire de l'art et de l'histoire des idees, de la musicologie et de l'organologie, de l'iconologie et l'iconographie musicales, ce travail propose une "nouvelle iconographie" des anges musiciens de jean bellegambe et une rehabilitation de certains instruments dont ils jouent, notamment les vieles, les flutes traversieres, les galoubets et tambourins, et un instrument que nous surnommons le "bourdon a procession".


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (726 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/523
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.