L'architecture antique dans les tableaux et les dessins conservés au Musée des Beaux-Arts de Tours

par Sophie Join-Lambert

Thèse de doctorat en Études latines

Sous la direction de Raymond Chevallier.

Soutenue en 1990

à Tours .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le musee des beaux-arts de tours conserve une centaine d'oeuvres qui temoignent de l'interet et de la fascination que les artistes europeens, depuis la renaissance, ont eues pour l'antiquite. Ces peintures et ces dessins - du 15e au 20e siecle - representent des sites ou des monuments antiques, le plus souvent a l'etat de ruines, fideles a la realite ou tout a fait fantaisistes. Ces monuments sont figures dans des oeuvres aux sujets les plus varies: scenes religieuses, scenes mythologiques, historiques, paysages historiques ou contemporains, vedute. . . Les oeuvres selectionnees pour cette etude temoignent de la suprematie des edifices romains dans cet ensemble de representations de monuments antiques. Il faut attendre le 18e siecle pour que l'interet des artistes se deplace vers la grece puis vers le proche-orient, par souci archeologique mais aussi pousse par une soif d'exotisme. Cependant la fascination exercee par l'italie et en particulier par la cite eternelle sera toujours predominante. Cette etude a aussi permis de mettre en evidence la symbolique des ruines qui est tres forte et multiple.


  • Résumé

    The fine arts museum of tours owns about one hundred works of art that testify the interest and the fascination carried by the antiquity on european artists since the renaissance. From xvth to xxth century, these paintings and drawings display antique sites or monuments-most of them being brought to ruins-which are imaginary or exact representations of the reality. These monuments are shown in all kinds of backgrounds: religious or mythological or historical scenes, historical or contemporary landscapes, "vedute". . . The works selected for that study establish the predominance of roman buildings in the representations of antique monuments. Artists shall wait the xviiith century to be interested in greece and in the middle-east both for archeological preoccupations and for the search of exotism. However the fascination of italy and particulary of the eternal city never declined. That study also allows to express the multiple and symbolical strength of ruins.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (383, 91, 28 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.TOURS.LETT.1990
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/575 (2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.