Analyse des formes moléculaires de somatostatine sécrétées par une lignée de cellules tumorales endocrines de pancréas de rat (RIN T3) : immunodétection et purification d'un précurseur

par Christine Lherisson

Thèse de doctorat en Pharmacologie moléculaire

Sous la direction de Lucien Pradayrol.

Soutenue en 1990

à Toulouse 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ces travaux concernent la caracterisation de produits de secretion de cellules tumorales endocrines (rint#3). Une technique d'immuno-transfert adaptee a la detection des peptides somatostatine a ete mise au point. Elle associe une separation electrophoretique suivie d'electrotransfert et une immunodetection. Cette methode confirme l'exportation dans le milieu de culture, de composes de haut poids moleculaire, en particulier une prosomatostatine de 15 kilodaltons. Une faible partie de ce precurseur est retrouvee sous une forme de 29 kd convertible en 15 kd par reduction. La predominance de proformes dans le milieu extracellulaire suggere un defaut dans les processus de maturation post-traductionnels. Cette alteration pouvant etre liee a une modification de la structure primaire du precurseur, sa purification a ete abordee en vue de son sequencage. Pour cela, apres tamisage moleculaire, les modes de separation par echange d'ions et polarite de phase inverse, utilises en chromatographie liquide haute performance ont ete combines. Ils ont permis de separer plusieurs especes immunoreactives, la proforme de 15 kd etant localisee dans les eluats par immuno-transfert. Cependant la necessite d'un enrichissement en materiel immunoreactif a conduit a des etudes de secretion en milieu minimum. Une concentration en calcium extracellulaire de 5 mm stimule de facon maximale la secretion de somatostatine. De meme, l'action du tpa accelere cette secretion d'un facteur 2,5, tandis que la cck et la forskoline n'ont qu'un faible effet

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [8]-147 f
  • Annexes : 156 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1990TOU30036
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.