Site "imidazoline" et récepteur bêta3-adrénergique du tissu adipeux : caractérisation et discrimination par rapport aux récepteurs alpha2 et bêta-adrénergiques

par Dominique Langin

Thèse de doctorat en Pharmacologie moléculaire

Sous la direction de Max Lafontan.

Soutenue en 1990

à Toulouse 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les catecholamines peuvent exercer un effet lipolytique via les recepteurs beta-adrenergiques et un effet antilipolytique via les recepteurs alpha2-adrenergiques. De nombreuses disparites fonctionnelles ont cependant ete constatees selon l'espece etudiee. En vue de comprendre certaines de ces disparites, nous avons etudie la receptivite adrenergique du tissu adipeux a l'aide de nouveaux outils pharmacologiques. 1) comme le tissu adipeux humain, le tissu adipeux de lapin se caracterise par une reponse alpha2-adrenergique antilipolytique consequente. La caracterisation des recepteurs impliques n'avait jamais pu etre realisee a l'aide des radioligands classiques (yohimbine tritiee, rauwolscine tritiee). Pour pallier ce probleme, nous avons utilise l'idazoxan tritie et son derive methoxy le rx821002 tritie. L'emploi du rx821002 tritie utilise pour la premiere fois, a ete valide dans la lignee ht29, dont les recepteurs alpha2-adrenergiques sont parfaitement connus. De plus, ce radioligand permet une identification correcte des recepteurs alpha2-adrenergiques du tissu adipeux et du colon de lapin. L'idazoxan tritie mais non le rx821002 tritie se fixe, en plus des recepteurs alpha2-adrenergiques, sur des sites non-adrenergiques qui presentent une affinite elevee pour certaines imidazolines et guanidines. Les sites presents dans les tissus adipeux de lapin et d'homme sont distincts des recepteurs alpha2-adrenergiques. 2) dans les adipocytes de rat, l'existence d'un recepteur beta-adrenergique atypique a ete proposee au vue de l'analyse pharmacologique des reponses biologiques. En utilisant des molecules hautement selectives, nous avons montre qu'il existe trois recepteurs beta-adrenergiques (beta1, beta2 et beta3) dans le tissu adipeux de differents animaux sauf dans le tissu adipeux sous-cutane humain). Le recepteur beta3 adrenergique semble important dans la genese de l'effet lipo

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : Pagination mult.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1990TOU30029
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.