Propriétés catalytiques et désactivation de particules submicroniques de nickel et de palladium

par Daniel Galletti

Thèse de doctorat en Chimie organique

Sous la direction de Pierre Mauret.

Soutenue en 1990

à Toulouse 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Par reduction des halogenures de nickel et de palladium, en milieu organique, on prepare des particules metalliques submicroniques. Pour le nickel, selon l'halogenure et le reducteur employe, leur taille moyenne se situe entre 3 et 5 nm; pour le palladium, elle est de 4 nm. L'activite de ces particules a ete etudiee pour l'hydrogenation, en phase liquide et a pression atmospherique, de l'hexene-1, du cyclohexene, styrene et 5-vinyl-2 norbornene. Pour le nickel, on constate, lorsque la taille des particules augmente, que l'activite specifique diminue. Le palladium est doue d'une activite superieure a celle du nickel pour l'hydrogenation des memes dertives insatures. Nous avons etudie la desactivation progressive de ces particules par l'iodure mercurique et le thiophenol. Les toxicites des poisons varient entre 10 et 30 pour le nickel, suivant le substrat. Dans le cas du palladium, les toxicites observees sont tres nettement superieures (entre 50 et 150). Un modele simplifie nous permet de relier les toxicites des poisons aux nombres de sites actifs. Le mecanisme de la desactivation ne peut etre interprete uniquement par un effet sterique; un effet electronique parait egalement peu probable. Par contre, la quasi-totalite des faits experimentaux peut-etre expliquee si on considere que le site est constitue d'un ensemble d'atomes metalliques adjacents ayant une topologie bien determinee (atomes de coins, de sommets)

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 90 f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1990TOU30007
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.