Etude de la structure fine des raies x-l de ta, au et th induites par des ions kr d'energie comprise entre 0,6 et 4 mev/a

par JEAN LARCHER

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de CHARLES HEITZ.

Soutenue en 1990

à Strasbourg 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etude des raies x-l induites lors des collisions kr#n#+-ta, au ou th a ete realisee a des energies comprises entre 0,6 et 4 mev/a au cyclotron de l'universite catholique de louvain-la-neuve. L'analyse des spectres a montre que les collisions ions lourds-atomes sont decrites par un mecanisme quasi-moleculaire preponderant a basse energie, et que l'ionisation coulombienne ne devient importante qu'aux energies elevees des projectiles. La mesure des deplacements et des elargissements des raies caracteristiques a permis de determiner les nombres les plus probables de lacunes supplementaires creees dans les niveaux electroniques de l'atome cible et spectatrices des transitions menant a l'emission x. Le calcul des sections efficaces de production de rayons x a ete effectue a partir des mesures des rendements de production pour les raies isolees a statistique de comptage eleve et pour les raies faciles a extraire des groupements de raies par deconvolution. Toutes les mesures ont ete effectuees a l'aide d'un spectrometre dispersif en longueur d'onde equipe d'un cristal lif (100) et d'un detecteur nai (tl)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 70 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.