L'acide lactique chez l'humain en fin de gestation : production ftale, mecanisme de transfert transplacentaire, role dans l'equilibre acido-basique ftal et maternel

par François Piquard

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Pascal Haberey.

Soutenue en 1990

à Strasbourg 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les conclusions de ce travail reposent sur les determinations de l'acide lactique et des parametres de l'equilibre acido-basique au cours de 77 cesariennes realisees en dehors de tout travail et de 601 accouchements normaux et pathologiques. Le ftus humain produit du lactate in utero dans les conditions normales de fin de gestation. Le lactate est transfere a travers les membranes placentaires selon un mecanisme probable de symport, couplant les ions lactate et les protons. Un tiers environ de ce lactate est metabolise au niveau du placenta, le reste etant transfere chez la mere. L'acidose, se developpant chez la mere et chez le ftus au cours de l'accouchement et liee a l'augmentation de la concentration de lactate dans les deux compartiments, s'accentue chez le ftus chaque fois que des conditions d'asphyxie et d'hypoxie s'installent. L'accumulation du lactate dans les compartiments maternel et ftal se fait de maniere parallele, mais independamment l'un de l'autre. Parmi les evenements qui accompagnent la naissance, l'hypoxie apparait etre le facteur primordial de la production ftale accrue de lactate. L'hyperglycemie ftale, induite par la perfusion de solution glucosee a la mere, n'accroit pas la production de lactate, tout en diminuant le ph ftal. La duree de la phase finale de l'accouchement, dont l'individualisation a pu etre precisee, est un facteur determinant de l'accumulation du lactate chez le ftus. L'hypothese d'une acidose lactique transmise de la mere au ftus est discutee et rejetee


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 226 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.1990;1805
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.