Préparation de complexes polychélates du titane 4+ et utilisation dans des systèmes électrocatalytiques permettant de réaliser des réactions de désoxygenation de dérivés d'alcools et de cétones

par Jean-Paul Happi

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Marguerite Devaud.

Soutenue en 1990

à Rouen .


  • Résumé

    Il est possible de désoxygéner électrochimiquement des dérivés d'alcools ou de cétones en présence de dérivés du titane. Deux électrodes ont montré une réelle activité: 1) une électrode de feutre de carbone imprégné du complexe formé entre l'ion Ti4+ et la base de Schiff obtenue entre le salicylaldéhyde et la glycine, réduite à 2,5 V dans une cellule à compartiment unique avec une anode de magnésium; 2) une électrode de graphite recouverte d'un film métallique Zn, Ti formé par électrolyse d'une solution de sels des deux métaux sous forte densité de courant. Ces deux électrodes ne donnent des réactions de désoxygénation que si elles sont utilisées comme cathode dans une cellule à compartiment unique avec une anode soluble. Deux exemples ont été particulièrement étudiés: la réduction de l'acétate de benzyle en toluène, le couplage réductif du 1,4-dibenzoylbutane en 1,2-diphénylcyclohexène. Des mécanismes de réactions faisant intervenir des complexes du titane 2+ et du titane (0) ont été proposés


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (99 f.)
  • Annexes : Bibliogr. 89 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 90/ROUE/S035
  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences site Madrillet.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 90/ROUE/S035
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.