Une méthode de mesure de la résistivité interne des fibres de purkinje : applications fondamentale et pharmacologique

par Pascal Daleau

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de JEAN DELEZE.

Soutenue en 1990

à Poitiers .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le but de ce travail est la mise au point d'une methode simple permettant de detecter des variations de la resistance des jonctions intercellulaires cardiaques sous l'effet d'actions pharmacologiques. La resistivite interne ri, somme des resistivites jonctionnelle et cytoplasmique en serie, est mesuree sur une portion de fibre de purkinje de dimensions connues ou la resistance extracellulaire (en parallele avec la resistance interne) est rendue tres elevee par du mannitol. La fibre est placee dans un dispositif experimental comprenant un compartiment central (gap) large de 2 mm ou circule le mannitol isotonique et deux compartiments lateraux perfuses par une solution de tyrode (simple sucrose gap). La difference de potentiel provoquee par une impulsion sous-liminaire de courant appliquee de part et d'autre du gap est mesuree au moyen de deux microelectrodes intracellulaires placees a proximite des cloisons du compartiment test central. Lorsque les trois compartiments sont perfuses par une solution physiologique, ce dispositif permet de mesurer l'effet de substances appliquees dans le compartiment central sur la vitesse de conduction. L'heptanol applique dans le compartiment central a des concentrations superieures a 7. 10##4 m provoque un bloc de conduction. Avec 3,5. 10##3 m la resistivite interne augmente de 800% en moyenne. Ces effets sont reversibles. Des augmentations de ri de 20 a 140% localisees au compartiment central suffisent pour bloquer la conduction, mais lorsque l'heptanol (1,75 a 3,5 mm) est applique sur toute la fibre, ce bloc n'apparait qu'a des augmentations de ri superieures a 400%. La ouabaine appliquee dans le compartiment test, produit un bloc de conduction a des concentrations superieures a 5. 10##7 m. A 10##6 m, elle augmente ri jusqu'a 3 fois sa valeur initiale en 4 a 5 heures. Comme avec l'heptanol, ri a un peu plus que double au moment du bloc. La carbamyl-beta-methylchol


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 324 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.