Etude des gènes ribosomiques chez des riz cultivés et sauvages

par Florence Cordesse

Thèse de doctorat en Biochimie

Sous la direction de DELSENY.

Soutenue en 1990

à Perpignan .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les riz cultives et sauvages ont un polymorphisme de longueur de l'unite ribosomique. Chez les especes cultivees o. Sativa et sauvages o. Rufipogon, les espaceurs de l'unite ribosomique ont increment regulier de 260 pb. La distribution de longueur des espaceurs permet la distinction des sous-especes indica et japonica de l'espece o. Sativa. Les espaceurs des especes africaines cultivees o. Glaberrima et sauvages o. Breviligulata n'ont pas de polymorphisme de longueur. Le sequencage de l'espaceur de l'unite ribosomique rr217 a revele la presence de 3 repetitions directes de 260 pb. Le polymorphisme de longueur semble provenir comme chez d'autres cereales du nombre variable de ces repetitions internes. L'utilisation de differentes regions de l'espaceur en tant que sondes moleculaires a permis d'evaluer les liens de parente au niveau des genes ribosomiques entre les differents genomes du genre oryza. Les genomes a, b, f semblent etre les plus proches suivis de cet e. Il existe une sequence de 94 pb strictement specifique du genome a

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 92 f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1990 COR
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.