Detecteurs a fibres optiques scintillantes pour la biologie

par ROLAND MASTRIPPOLITO

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Luc Valentin.

Soutenue en 1990

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    S. O. F. I. (scintillating optical fiber imager) est un detecteur destine a remplacer les films auto-radiographiques utilises en biologie moleculaire pour la localisation de populations d'adn marquees radio-activement (#3#2p) sur des membranes (blotting, colonies de bacteries, plages de phages. . . ). Il analyse les membranes, sur une surface de 2525 cm#2, jusqu'a 25 fois plus rapidement que les films autoradiographiques, ceci avec un pouvoir de separation de 1. 75 et 3 mm dans deux directions orthogonales. Outre le gain de temps qu'il apporte, ce detecteur fournit directement des images numerisees avec une dynamique superieure a 100 ce qui permet de realiser directement la quantification des echantillons etudies. Dans un premier temps, cette these decrit le developpement du detecteur (fibres optiques scintillantes -f. O. P. S. -, codage des fibres et electronique de traitement des signaux issus du photomultiplicateur multi-anode (p. M. M. A. -) puis differentes experiences realisees en collaboration avec des laboratoires de biologie moleculaire. Dans un second temps, on y etudie la faisabilite d'un sequenceur automatique d'adn derive de s. O. F. I.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.