Determination de taux de reactions nucleaires conduisant a la nucleosynthese stellaire du fluor

par MALEK KIOUS

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de PIERRE AGUER.

Soutenue en 1990

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La nucleosynthese stellaire du fluor reste a ce jour inexpliquee. Si l'on en croit les taux de reaction admis actuellement, le fluor synthetise au cours de la combustion de l'hydrogene ou de l'helium est immediatement detruit. Nous avons entrepris l'etude spectroscopique des niveaux du neon vingt (participant a la combustion du fluor) situes pres du seuil proton. Nous avons en particulier mis en evidence l'importance d'un niveau proche du seuil proton, qui par des effets d'interferences qu'il induit avec les autres niveaux de meme spin-parite, modifie de facon importante le taux de destruction du fluor au cours de la combustion hydrostatique de l'hydrogene. Les consequences quant a la nucleosynthese du fluor dans les etoiles massives sont examinees. Une nouvelle evaluation du taux de format du fluor au cours de la phase de combustion de l'helium a ete effectuee a la lumiere de mesures recentes de largeur alpha. Les nouveaux taux de reaction que nous proposons permettent d'esperer trouver les conditions de la nucleosynthese du fluor


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-010167
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.