Determination des phases par diffraction anormale a plusieurs longueurs d'onde. Application a la structure de la parvalbumine d'opsanus-tau

par Mohammed Chiadmi

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Roger Fourme.

Soutenue en 1990

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le probleme essentiel de la cristallographie est la determination des phases des facteurs de structure, a partir desquels il est possible de calculer la densite electronique de la molecule etudiee. La principale methode de determination des phases est la methode des substitutions isomorphes multiples (mir) qui a besoin du cristal natif constitue de la molecule originale et de deux derives a atomes lourds. Au lieu de ces changements chimiques, on peut trouver avantage a proceder par des modifications physiques au sein d'un seul et meme cristal. C'est ce que la diffusion anormale permet de realiser. La diffusion anomale est la variation, en phase et en amplitude, de l'onde diffusee par un electron lorsque le rayonnement x incident a une energie proche de l'energie de liaison de l'electron. Par un simple changement de longueur d'onde de facon a modifier la diffusion d'une espece atomique donnee dans un seul et meme cristal, on a chaque fois l'equivalent d'un nouveau derive strictement isomorphe aboutissant ainsi a une situation analogue a la methode mir. La methode de diffraction anomale a plusieurs longueurs d'onde (mad) presente plusieurs avantages: reduction des erreurs systematiques en utilisant un seul cristal, redondance d'information servant dans la determination de la structure des diffuseurs anomaux, sur laquelle repose tout le calcul des phases. Les variations anomales, par contre, sont faibles exigeant une grande rigueur au niveau de l'enregistrement des donnees et de leur exploitation. Nous avons d'abord etudie le probleme du traitement des erreurs dans la methode mad, generalisant ainsi l'analyse classique de blow et crick pour la methode mir. Nous avons montre comment calculer la meilleure estimation du module et de la phase de chaque facteur de structure utilise dans la synthese de fourier pour reduire l'erreur sur la densite electronique. Un programme qui realise ce calcul a ete ecrit


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 127 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-010152
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.