Determination des proprietes electroniques locales d'agregats metalliques, par la methode de recursion; applications en catalyse heterogene

par Daniel Simon

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de BERNARD BIGOT.

Soutenue en 1990

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La methode de recursion est utilisee pour determiner la structure electronique locale d'agregats de metaux de transition. Les calculs sont bases sur un hamiltonien de type extended-huckel, et incluent le traitement du recouvrement entre les orbitales atomiques. L'analyse des densites d'etats locales associees a des atomes appartenant a des agregats pt#1#3, tout d'abord isoles, puis lors de la chimisorption de h#2, met en evidence l'etablissement de liaisons entre h#2 et le site d'absorption. Des electrons sont alors transferes des orbitales d vers les orbitales s et p du site atomique d'adsorption, ainsi que vers l'orbitale antiliante de h#2, conduisant a sa dissociation. Ces transferts electroniques determinent le profil energetique de la chimisorption de h#2. Les atomes eloignes du site d'interaction jouent un role de reservoir electronique. Enfin, la description de la structure electronique des surfaces (111) ou (110), d'agregats d'alliage platine-nickel de plus de 300 atomes, montre d'importantes modifications, mises en relation avec les proprietes de chimisorption, lorsqu'on passe des metaux purs a l'alliage


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 125 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-010057
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.