Bruits de fond dans l'experience gallex de detection des neutrinos solaires

par THIERRY STOLARCZYK

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Daniel Vignaud.

Soutenue en 1990

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Gallex, experience radiochimique de detection des neutrinos solaires, utilise 30 tonnes de gallium sous forme d'une solution de chlorure de gallium. Elle est installee dans le laboratoire souterrain du gran sasso (italie). L'observation de la desintegration des atomes de #7#1ge radioactifs produits par l'interaction des neutrinos sur les atomes de #7#1ga permet de calculer le flux des neutrinos solaires. Cette reaction possede un seuil de 233 kev. Gallex est donc sensible aux neutrinos emis lors de la reaction primordiale de fusion de l'hydrogene. Elle doit contribuer a resoudre le probleme des neutrinos solaires, ne en 1968 avec l'experience chlore et confirme en 1989 par kamiokande ii. Les modeles standards du soleil predisent 1,2 atome de germanium par jour. Il faut donc rechercher les phenomenes parasites produisant des atomes de germanium dans le reservoir-cible. Il s'agit essentiellement de la reaction #7#1ga(p,n)#7#1ge. Les protons proviennent soit de l'interaction des muons cosmiques, soit de l'interaction des neutrons rapides (radioactivite ambiante) qui produisent des protons en interagissant sur les atomes d'hydrogene ou de chlore de la solution. Le bruit de fond induit par les muons cosmiques est calcule a partir de leur flux, mesure dans le laboratoire souterrain, et des mesures de la section efficace de production de germanium par les muons au cern. Le bruit de fond induit par les neutrons est mesure a l'aide d'un detecteur utilisant une solution de nitrate de calcium (n+#4#0ca#3#7ar+alpha). Les atomes radioactifs de #3#7ar sont extraits et comptes par le meme procede que celui utilise dans l'experience chlore. Le bruit de fond total induit par ces deux sources de bruit de fond n'excede pas 3% du signal attendu dans gallex, si toutefois le nombre de germanium produits par les neutrinos solaires correspond aux predictions des modeles


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 76 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-010026
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.