Electrosynthese d'alcools fluores par reduction du bromotrifluoromethane ou du chlorodifluoroacetate de methyle en presence de composes carbonyles

par SLAH MCHAREK

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Jacques Périchon.

Soutenue en 1990

à Paris 11.

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La reduction du bromotrifluoromethane dans une cellule sans separateur munie d'une anode consommable de zinc, permet lorsqu'elle est effectuee en presence d'un aldehyde, dans le dimethylformamide comme solvant, la synthese d'alcools secondaires trifluoromethyles avec d'excellents rendements. En presence de cetones, on forme de facon preponderante le bromure de trifluoromethylzinc et le bis trifluoromethylzinc. L'emploi comme solvant de melange dimethylformamide, n,n,n,n-tetramethylethyldiamine permet de minimiser la formation des organozinciques et d'acceder aux alcools tertiaires avec des rendements moyens. Le role crucial des sels de zinc formes par oxydation de l'anode, dans la reduction du bromotrifluoromethane est discute. Le meme systeme electrochimique, dans le cas du chlorodifluoroacetate de methyle ne permet la synthese d'hydroxyesters qu'avec des rendements mediocres. L'adjonction d'un complexe de nickel pour catalyser la reduction du chlorodifluoroacetate et l'emploi du dichloromethane comme solvant permet l'obtention de l'hydroxyester avec d'excellents rendements. L'organozincique resultant d'un echange nickel-zinc est l'intermediaire de cette synthese de reformatsky electroassistee, il est mis en evidence par resonance magnetique de fluor


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existesous forme papier

Informations

  • Annexes : 108 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.