Etude du role des non-linearites electroniques et ioniques dans les equations de zakharov. Etude de l'instabilite brillouin stimulee dans les experiences d'acceleration de particules par battement d'ondes

par PHILIPPE MOUNAIX

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Denis Pesme.

Soutenue en 1990

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La premiere partie de cette these est consacree a l'etude des modifications que l'on doit apporter aux equations de zakharov pour y inclure les non-linearites electroniques et ioniques. Dans le cadre de l'analyse de stabilite d'une onde de pompe uniforme, nous demontrons l'existence d'une compensation non triviale entre differentes classes de contributions dans les equations de zakharov linearisees; cette compensation agrandit leur domaine de validite et permet de resoudre le paradoxe concernant celui des relations de dispersion de silin proviennent des variations lentes et des corrections thermiques des couplages du systeme de zakharov: aucune renormalisation de la temperature n'est necessaire pour expliquer la modification du propagateur des ondes pseudo-sonores. Nous etudions le probleme non lineaire en fonction de la dimensionnalite de l'espace. Nous abordons le probleme des non-linearites ioniques a partir d'un developpement perturbatif du systeme vlasov-poisson. Nous obtenons ainsi une equation non lineaire non locale qui generalise l'equation de boussinesq au cas ou la dynamique basse frequence est non resonnante. Nous generalisons ensuite le resultat precedent au domaine non perturbatif. La seconde partie de cette these traite des consequences de la retrodiffusion brillouin (s. B. S. ) sur la croissance de l'onde plasma dans le cadre de l'acceleration de particules par battement d'ondes. Nous avons etudie de facon exhaustive la relation de dispersion s. B. S. En tenant compte de l'ecart a la quasi-neutralite basse frequence. Nous montrons que cet etat ne provoque pas de saturation des taux de croissance temporelle de sorte qu'ils peuvent etre tres superieurs a la frequence plasma ionique. Pour les experiences d'acceleration ou la longueur du pulse est inferieure a la longueur du plasma, nous montrons que dans les regimes non relativistes l'instabilite s. B. S. Ne peut etre ignoree a priori


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 86 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-009936
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.