La différentiation [différenciation] des taux de profit dans la concurrence : l'exemple des Etats-Unis

par Javier Herrera

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Gérard Duménil.

Soutenue en 1990

à Paris 10 .


  • Résumé

    Le but de notre recherche a été d'abord de tester l'hypothèse de l'égalisation des taux de profit sectoriaux des industries américaines et ensuite de proposer des explications des disparités qui subsisteraient à long terme (1985-85). Nos résultats ont montré que la disparité de l'ensemble des industries était modérée, représentant près d'un tiers du taux de profit moyen des industries, soit moins de deux écarts type. On a note cependant que certaines industries se distinguaient par leur rentabilité supérieure mais parfois aussi inferieure à la moyenne à long terme de l'ensemble des industries. Parmi les explications les plus importantes des différentiels de rentabilité on retiendra la concurrence internationale et l'intervention de l'Etat à travers les achats militaires. Par contre, ni la mobilité du capital ni le taux de concentration n'est apparu comme l’obstacle capable d'empêcher l'égalisation des taux de rentabilité. En outre, nos résultats ne dépendent pas de la définition particulière du taux de profit ni de l'emploi du taux de profit comptable au lieu du taux de profit économique. Nous avons suggéré de remplacer la notion de concurrence comme un état définissant la structure industrielle par une notion dynamique tenant compte des rivalités et comportements des agents dans le déséquilibre et de remplacer la notion même d'équilibre statique et déterministe par un concept dynamique de caractère statistique.

  • Titre traduit

    Profit rate differentiation : The United States example


  • Résumé

    The purpose of our research was first to test the profit rate equalization hypothesis for American industries and then to explain differentials that may persist in the long (1958-85). Our results showed that global dispersion is moderate, representing near 1 3 of manufacturing's mean profit rate, that is to say less than 2 standard deviations. However, we have noted that some industries were conspicuous by their superior profitability but in other cases it was below mean long term manufacturing profit rate. Among the main explanations of profitability differentials, international competition and state intervention through military procurement were preferred. Neither capital mobility, nor industrial concentration appeared as obstacles capable of preventing profit rate equalization. Furthermore, our results does not depend on a particular profit rate definition or on the use of an accounting measure of profitability instead of the economic rate of profit. We have suggested to replace the notion of competition as an state defining industrial structure by a dynamic concept reflecting rivality and economic behavior in disequilibrium. Equilibrium itself should be understood not as a static and deterministic notion but as a dynamic and statistical concept.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1991 par Atelier national reprod. th. Univ. Grenoble 2 à Grenoble

La Différentiation des taux de profit dans la concurrence : l'exemple des Etats-Unis


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (832 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 778-832. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T90PA10130
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1991 par Atelier national reprod. th. Univ. Grenoble 2 à Grenoble

Informations

  • Sous le titre : La Différentiation des taux de profit dans la concurrence : l'exemple des Etats-Unis
  • Détails : 3 microfiches de 420 images
  • Notes : Microéd. du texte dactylogr. , 1116 f.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.