De bellis libycis : Berbères et Byzantins en Afrique au VIe siècle

par Yves Modéran

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Claude Lepelley.

Soutenue en 1990

à Paris 10 .


  • Résumé

    Cette étude analyse le problème des relations entre berbères (Maures) et Romains dans l'antiquité tardive, en privilégiant la première moitié du sixième siècle et le Maghreb oriental. Son originalité est de placer les maures eux-mêmes au centre de la problématique. La Johannide de Corippus révèle une division du monde maure au sixième siècle en deux catégories. Les "Maures de l'extérieur" sont les nomades et semi-nomades du désert et du prédesert lybien. Ils n'ont pas effectué une grande migration vers l'ouest, mais ont surtout cherche à se rapprocher des plateaux côtiers de Tripolitaine et de Cyrénaïque. Bien connus des romains, ils étaient cependant peu romanises et peu christianises. Au contraire, les "Maures de l'interieur", établis depuis longtemps dans les provinces de Numidie et de Byzacène, étaient des familiers de l'empire, qui se distinguaient surtout des romains par leur non-appartenance à des cités et par leur intégration à des gentes. Les évènements apparemment confus des années 533-548 doivent être interprétés d'abord en fonction de cette dualité du monde maure, longtemps sous-estimée par les byzantins.

  • Titre traduit

    De Bellis Libycis : Berbers and Byzantines in Africa during the sixth century


  • Résumé

    This study discusses the problem of the relations between Berbers (moors) and romans in late antiquity, by a particular survey of the first half of the sixth century in eastern Maghreb. Its originality lies in the fact that the perspective centers round the moors themselves. Corippus' Johannis reveals a division of the sixth century Moorish people into two groups. The "outers moors" are the nomads and semi-nomads of the Libyan desert and predesert. They did not undertake a great westward migration during late antiquity, but only a slow movement towards the coastal zone of Tripolitania and Cyrenaica. Well-known to the romans, they were nevertheless little romanized and christianized. On the contrary, the "inland moors", long settled in the provinces of Numidia and Byzacium, were familiar with the roman empire, and were distinguishable from the romans mainly by the fact they didn't belong to the cities and by their integration into the gentes. Apparently chaotic, the events of the years 533-548 must be explained principally by this duality of the Moorish people, long underestimated by the Byzantines.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (810 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.516-553. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T90PA10128

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Lettres et Sciences humaines (Montpellier).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA10.LETT.1990
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/654
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.