La parole chez Hésiode

par Marie-Christine Leclerc

Thèse de doctorat en Histoire et archéologie des mondes anciens

Sous la direction de François Jouan.

Soutenue en 1990

à Paris 10 .


  • Résumé

    La question est de savoir comment Hésiode se représente la parole, et comment il inscrit son verbe poétique dans cette représentation d'ensemble. L'étude comporte quatre parties. Les deux premières présentent le dossier sémantique et stylistique : étude raisonnée des réseaux lexicaux, analyse des passages aux styles direct et indirect et de leur place dans le récit. On constate le rigueur d'Hésiode et son originalité par rapport aux passages homériques qu'il utilise dans un sens nouveau. Hésiode n'a pas de la parole une représentation générale: l'expression des hommes est imparfaite et seconde par rapport aux situations. Inversement la parole divine préfigure les actes. De cette différence entre paroles humaine et divine, la troisième partie reconstitue l'histoire, qui reste implicite, en explorant la théogonie, "histoire" du monde et des dieux. La confrontation de plusieurs séries d'occurrences fait apparaitre qu'autrefois les hommes partageaient avec les dieux une parole qu'ils ont progressivement perdue en se séparant d'eux et devenant mortels (processus qui s'achevé dans le mythe prométhéen et est confirmé par les mythes des travaux). La quatrième partie étudie les passages ou Hésiode évoque sa fonction. Elle établit que les muses restituent au poète l'antique voix, qui lui permet de révéler la vérité en restant maitre de ses formes: fictions adaptées aux capacités limitées des hommes ou vérité directe. Cette dernière est principalement constituée des noms transparents retrouves grâce au don des muses. Etant seul à maitriser la langue des hommes et des dieux, le poète installe au centre du monde son verbe, indispensable à la communication cosmique.

  • Titre traduit

    The speech in Hesiod


  • Résumé

    This problem is to know what is Hesiod’s representation of speech, and in which way he integrates his own poetic speech in this view. The study is made up of four parts. The first two present the semantic and stylistic documents. It is to be noted that Hesiod gives an original touch to the homeric texts he uses to introduce new meanings. The poet has no general view of speech: the human way of speaking is defective, and comes second to situations. Reversely the gods'speech precedes actions. The third development reconstitutes the history of this difference between men's and gods' ways of speaking. In the theogony, considered as a kind of world "history", different series of expressions are collected and compared. It appears that in the past, men and gods spoke the same language, which men lost in the course of a long process of separation from gods, the end of which being the myth of prometheus. Their voice is now conform to their mortal destiny, which is not original. The myths in the works and days are in accordance with these conclusions. The fourth section studies the way hesiod tells of his job. It appears that the muses give him back the ancient voice. . Which permits him to reveal the truth. But at the same time, be remains responsible for the poetical forms, these being either tales appropriate to the small capacities of men, or clear truth. This is mostly made up of the transparent names he re-discovered thanks to be muses. Thus the poet, knowing men's and gods' language, places himself in the center of the world, for his speech is indispensable to cosmic communication.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (702 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 648-664. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T90PA10108
  • Bibliothèque : Bibliothèque Gernet & Glotz (Paris). (Contact: Marie LERAT) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THE.LECLERC. Parole

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA10.LETT.1990
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.