L'émancipation hispano-américaine à travers les agents secrets : 1625-1833

par Luce Pons

Thèse de doctorat en Langues, littératures et civilisations romanes : autres langues

Sous la direction de Charles Minguet.

Soutenue en 1990

à Paris 10 .


  • Résumé

    L’empire colonial espagnol fut le théâtre pendant trois siècles de rebellions (tableaux partie i). Indiens et créoles dénoncent le mauvais gouvernement. Avec l'aide anglaise, les révoltes de nouvelle grenade, en 1780 réclament l'indépendance. L’Espagne les châtie, mais contre la puissance des jésuites, elle donne l'ordre d'expulsion. Pour limiter les ambitions anglaises en Amérique du sud, l’Espagne aide les américains du nord à devenir indépendants. Des 1655, les anglais introduits au Guatemala conquièrent Belize, puis attaquent Cartagena de indiças, en 1741. Le français d'aubade en 1767, en accord avec les jésuites du Pérou et du Mexique devient l'émissaire de l'indépendance. En 1770, les mexicains envoient des agents secrets en nouvelle Angleterre et à Londres en 1786, ainsi que les créoles de nouvelle grenade en 1783. Le gouvernement espagnol est indiffèrent au plan de sauvegarde d’Aranda en 1783. Miranda, chef d'un réseau de patriotes contribue à former un parti de l'indépendance: en 1806, il part à la conquête du Venezuela, l'imprimerie du Leander sert à diffuser les proclamations en faveur de la libération, en harmonie avec les journaux des francs-maçons de casiez ou de Londres. Des sociétés patriotiques dont certains membres sont francs-maçons complotent dans tous les territoires d'Amérique du sud contre l’Espagne. . .

  • Titre traduit

    The role of secret agents in hispano-american emancipation (1625-1833)


  • Résumé

    For these centuries, the spanish colonial empire was the theatre of uprising (see tables part i). The indians and creoles accused the government of bad management of the country. With the support of the english, the rebels in New Granada demanded independance in 1780. Spain repressed them; yet, confronted with the jesuit's power, the spanish authorities resorted to deportation. In order to thwart the english ambitions in South America. Spain helped north america to achieve independance. As soon as 1655, the english, that had set foot in Guatemala, had invaded Belize, then, in 1741, they attacked cartagena de indias. In 1767, d'aubarede, a Frenchman, after reaching an agreement with jesuits of Peru and Mexico, became the spokesman for independance. In 1770, the lexicans sent secret agents to new-england and to London in 1786, and, in 1783, the creoles of New Granada. The spanish authorities remained indifferent to aranda's 1783 scheme. Miranda, the head of a patriot network contributed to the setting up of a party for independance: in 1806, he prepared for the conquest of Venezuela; through the leander printing shop, declarations in favour of independance were issued in conformity with the cadiz and London freemasons' papers. Patriotic societies - some of which included free-mason nombers - laid plots against Spain all over the country. Bolivar and san martin declared war to the cortes of cadiz who obstinately strove to keep the colonies under control.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (690 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 586-649. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Institut des hautes études de l'Amérique latine. Bibliothèque Pierre-Monbeig.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T90PA10081

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA10.LETT.1990
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA10.LETT.1990
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.