Définitions formelle et fonctionnelle de la monnaie : grille de lecture pour les théories monétaires de I. Fisher, de J.M. Keynes et de K. Marx

par Jong-Gueon You

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Suzanne de Brunhoff.

Soutenue en 1990

à Paris 10 .


  • Résumé

    La monnaie est une notion d'emblée ambivalente et donc, doit être définie dans sa double dimension de flux et de stock. La plupart des controverses sur la monnaie tenaient largement à ce sujet. A quelques exceptions près, leurs définitions de la monnaie étaient unidimensionnelles, privilégiant soit l'aspect stock (définition formelle), soit l'aspect flux (définition fonctionnelle). La thèse propose donc une définition bi-dimensionnelle sous forme du tableau ou les deux dimensions définissant la monnaie, forme et fonction, interviennent conjointement. Au lieu de construire un modèle de nature analytique et opératoire, la thèse envisage l'application aux relectures des auteurs dont les théories monétaires gardent certaines traces de l'ambivalence monétaire. C'est le cas de I. Fisher, de J. M. Keynes et de K. Marx. Chez I. Fisher, les deux aspects restent implicites dans sa théorie de cycle et ce, malgré la fécondité de ses intuitions. J. M. Keynes, surtout dans sa notion de "motif de financement", est sans doute le plus avance du point de vue analytique, sans arriver pour autant a une explication convaincante. Enfin, c'est K. Marx avec sa notion de l'équivalent général qui nous semble le plus fructueux du point de vue méthodologique.

  • Titre traduit

    Normal and functional definitions of money : rereadings for the monetary theories of I. Fisher, J.M. Keynes, and K. Marx


  • Résumé

    Money is an ambivalent concept and so, has to be defined in its double dimension, flow and stock one. But, besides some exception, the large numbers of definition of the money has been one-dimensional and inclined for either the stock aspect (formal definition) or the flow aspect (functional definition). In this context, the thesis suggest a bi-dimensional definition of money in the form of table containing jointly the two defining dimensions of money, form and function. Instead of setting up analytical and operational model, we have tried, for the purpose of more large implications, its applications to the releadings of some old authors whose monetary theory hinge on the problem of ambivalence. That is the case of I. Fisher, J. M. Keynes and K. Marx. For I. Fisher, the problem lies implicit is his cycle theory. J. M. Keynes has gone farther in analytical point de view, but it is doubtful that his arguments are convincing. Finally, it would be K. Marx who gives the most fertile way in the methodological point of view.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (397 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 383-397. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T90PA10066

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 2917
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA10.SC.E.1990
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : GM1601-1990-153/45647-44
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.