La crédibilité des politiques monétaires

par Anne Lavigne

Thèse de doctorat en Économie

Sous la direction de Antoine d' Autume.

Soutenue en 1990

à Paris 10 .


  • Résumé

    Depuis le début des années quatre-vingts, la théorie des jeux dynamiques non coopératifs s'est avérée un puissant outil pour concevoir des politiques monétaires crédibles. La politique monétaire est perçue comme un jeu stratégique répété opposant les agents privés aux autorités monétaires. Le thème central consiste à rechercher des stratégies monétaires temporellement cohérentes, meilleures que les stratégies non coopératives du jeu simple, sous différentes configurations économiques, institutionnelles et informationnelles. Dans une première partie, la politique monétaire est un jeu simple en information symétrique. Chaque chapitre analyse la crédibilité dans un contexte économique différent. Le premier chapitre expose le modèle stratégique de référence inspiré par Barro et Gordon. Le deuxième chapitre envisage la représentation stratégique des politiques monétaires lorsque la politique monétaire concerne la sphère restreinte de l'intermédiation financière. Le troisième chapitre analyse la crédibilité des politiques monétaires en régime de changes flexibles. Dans une deuxième partie, le modèle de référence est étendu en information asymétrique. Les autorités monétaires ont une information privilégiée sur leurs propres préférences ou sur des chocs stochastiques exogènes. La troisième partie montre comment les institutions existantes amoindrissent ou renforcent la crédibilité. Ainsi, le financement du déficit budgétaire entraîne un affrontement éventuel entre la banque centrale et le Trésor. Par ailleurs, un régime de changes ajustables, tel le SME, peut constituer un ancrage réputationnel pour les autorités monétaires.

  • Titre traduit

    ˜The œcredibility of monetary policies


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Since the seminal paper by Kydland and Prescott, the non-cooperative dynamic game theory has proved to be a powerful instrument to design credible monetary policies. Monetary policy-making is perceived as a repeated game between the government and the private sector. In this context, we search for time consistent stategies, which provide better social outcomes than the non-cooperative stategies of the simple game, under different economic, informational and institutional settings. In a first part, monetary policy-making is viewed as a game in symmetric information. The first chapter presents the benchmark model inspired by Barro and Gordon. The second chapter is devoted to monetary policy-making within a framework in which monetary policy is restricted to the financial sector. The third chapter deals with the credibility problem in an open economy with flexible exchange rates. In a second part, the benchmark model is extended to assymetric information. The monetary authorities have a private information on their own preferences or on exogenous shocks. The third part shows how the existing institutions reduce or enhance the credibility of the central banks. For example, the financing of the budget deficit is likely to raise a conflict between the central bank and the government.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (309 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. [291]-301

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation. Section Droit, Economie et Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 90 PA10-40
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.