Représentation sociale de la contraception en milieu traditionnel ivoirien : le cas des Baoulé, Dida et Dioula de la région de Hire

par N'Da Ahondjo

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de J.PIERRE DECONCHY.

Soutenue en 1990

à Paris 10 .


  • Résumé

    En milieu traditionnel africain, l'usage des methodes contraceptives est subordonne a des barrieres culturelles. Elles s'expriment par un rejet systematique de ces moyens. Pour tenter de comprendre les raisons de cette resistance, nous nous sommes interesse a l'etude de 3 groupes ethniques traditionnels en cote d'ivoire a savoir les baoule, les dida et les dioula composes de populations analphabetes. Nous avons voulu savoir quelles sont les variables susceptibles d'etre impliquees dans la representation de la contraception par ces populations ; nos hypotheses sont donc les suivantes : -son attachement ou sa fidelite a la tradition pousse-t-il l'individu a accepter ou a rejeter la contraception ? -l'age, la confession religieuse, l'ethnie, le lignace, le nombre d'enfants a charge. Le sexe, sa perception de la deviance, la croyance a la mythologie influencentils son attitude ? 324 sujets soit 162 hommes et 162 femmes ages de 18 a 70 ans et plus ont ete enquetes. L'evaluation des reponses s'est faite grace a une echelle de valeur variant de 1 a 6. La methode des entretiens a ete egalement utilisee. Les resultats obtenus a partir des methodes statistiques de l'analyse de variance et de l'analyse en composantes principales nous ont montre que les variables precitees sont des facteurs tres determinants des attitudes des sujets, mais qu'ici des facteurs exogenes comme les variables economiques liees au modernisme ont faconne la position des personnes. . .


  • Résumé

    In african traditional midst the use of the contraception method depends on the cultural barriers which express themselves through a systematic refusal of these means. In order to understand the reasons of this resistance we concerned ourselves in studying three traditional ethnic groups in cote d'ivoire which on the baoule, the dioula and the dida from illiterate population. We wanted to know the variable capable of being involved in the representation of the contraception by the population : our hypotheses are the following ; -can one's attachement or faith for the contraception ? -can the age, the religions confession, the ethnic group, the leage, the number of children in charge, the sex, one's perception of deviance, the belief of mythology influence one's attitude ? 324 subjects that is 162 men and 162 women from 18 to 70 years old and more have been inquired. The valuation of the answers is obtained thanks to a scape of value varying from 1 to 6. The method of the conversation has also been used. The results we obtained from the statistic method of analysis of variance and the analysis in main composents proved that the variables above mentioned are very determinant factors of the attitudes of the subjects, but here the exagenous factors like the economical variables linked to modernism have fashioned the position. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 367-32 f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 90 PA10-19
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.