Les introductions au second marché : caractéristiques et évaluation des coûts

par Claire Barbaret

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Bertrand Jacquillat.

Soutenue en 1990

à Paris 9 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette étude a pour objet de présenter les introductions au second marché, en insistant sur les caractéristiques de celles-ci, mais aussi en termes de couts. Le second marché, créé en février 1983, présente des caractéristiques particulières. La législation prévoit que la société ne doit mettre que 10% de son capital dans le public et qu'elle dispose d'un délai de trois ans pour se mettre à niveau sur le plan comptable et informationnel. De plus, les procédures d'introduction ont été améliorées afin de favoriser le succès rapide des introductions malgré le faible nombre de titres mis sur le marché. En outre, pour favoriser la cotation ultérieure des valeurs, un système de contrepartie a été mis en place à travers la création des contrats de liquidité. Les coûts d'introduction peuvent être divisés en coûts explicites et en coûts implicites. Les coûts explicites sont les coûts administratifs comme la rémunération des intermédiaires financiers, les campagnes de communication, etc. Les coûts implicites sont liés à la sous-évaluation des titres à l'introduction, c'est à dire la différence entre le cours d'équilibre et le prix payé par les investisseurs lors de l'introduction. Les modèles théoriques n'expliquent que très partiellement l'existence d'une telle sous-évaluation. . . .

  • Titre traduit

    New issues : characteristics and costs


  • Résumé

    This work examines the characteristics and mainly the costs of the new issues on the french "second marché". The "second marché", created in februar 1983, has its own characteristics. Indeed, to be admitted in the market, a company may to bring in 10% of its equity. During three yeazrs, the company may improve its financial documents. Furthermore, the ways to go public have been improved in order to make the issue eazsier in spite of the lack of liquidity. In addition, a new kind of market making has been set through the "contrat de liquidite". Issuing costs are composed of two kinds of costs : explicit and implicit costs. The explicit costs are administrative ones like advertising, payment of the banks. . . The implicit ones are linked to the underpricing of the shares estimated by the difference between the market price and the issuing price paid by the investissors. Models don't totally justify such an underpricing. This study measures the underpricing level on the french "second marche" from february 1983 to the end of 1989.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.