Quelques aspects de la syntaxe du nom en arabe

par ABDELOUAHED KHAIRI

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Georges Bohas.

Soutenue en 1990

à Paris 8 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans ce travail, on a essaye de presenter une analyse pour le groupe nominal en arabe. Notre etude est effectuee dans le cadre de la grammaire generative et transformationnelle; et en particulier dans le cadre du gouvernement et du liage qui a ete formule dans chomsky (86). Dans cette etude, nous avons montre que le np en arabe admet la meme structure que celle de sa contrepartie dans d'autres langues, notamment les langues romanes (francais et anglais). En ce qui concerne les differences qui caracterisent les structures de surface dans chaque type de langue, nous les avons ramenees a un seul et unique trait syntaxique, a savoir (+ - montee de n), ou la syntaxe du nom d'une langue comme l'arabe admet le trait positif, tandis que celle du nom d'une langue comme le francais admet le trait negatif. Donc, les differences qui opposent le groupe nominal d'une langue comme l'arabe a celui d'une langue comme le francais, ne sont en r realite, que le reflexe de (+ - montee du nom).

  • Titre traduit

    Some aspects of the noun's syntaxe in arabic


  • Résumé

    IN THIS WORK, WE HAVE ATTEMPTED TO ANALYSE THE INTERNAL STRUCTURE OF THE NP IN ARABIC. OUR STUDY HAS OPERATED WITHIN THE FRAMEWORK OF THE GENERATIVE AND TRANSFORMATIONAL GRAMMAR. NOTABLY IN THE GOVERNEMENT AND BINDING MODEL WHICH HAS ACHIEVED A HIGH SOPHISTICATED FORMULATION IN CHOMSKY (86). IN THIS STUDY, WE HAVE EXPOSED THE FACT THAT THE SYNTAX OF THE NOUN IN ARABIC ADMITS, ON THE DEEP LEVEL, THE SAME STRUCTURE AS THAT OF ROMANCE LANGUAGES, LIKE ENGLISH AND FRENCH. AS FAR AS THE DIFFERENCES OF THE SURFACE LEVEL ARE CONCERNED, WE HAVE REDUCED THEM TO AN INCLUSIVE SYNTACTIC FEATURE WHICH IS (+ - RAISING N), WHERE LANGUAGES LIKE ARABIC TAKE THE POSITIVE VALUE, AND LANGUAGES LIKE FRENCH TAKE THE NEGATIVE VALUE. THUS WE HAVE COME TO THE CONCLUSION THAT THESE LANGUAGES WHICH SEEM TO BE A PRIORI FAR FROM BEING ANALOGOUS, ARE IN DEPTH SIMILAR TO E EACH OTHER TO THE EXTEND THAT WE CAN DEAL IN THEM BUT WITh ONE AND ONLY ONE ABSTRACT SYNTACTIC FEATURE WHICH GENERATES, IN THE FINAL ANALYSIS, THE DIFFERENCES OF THEIR SURFACE STRUCTURE.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.