La critique d'art italienne devant les apports etrangers a la biennale de venise des arts figuratifs 1948-1968

par Pascale Budillon Puma

Thèse de doctorat en Études italiennes

Sous la direction de GIUDITTA ISOTTI ROSOWSKY.

Soutenue en 1989

à Paris 8 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le corpus de cette etude est forme par les articles publies sur la biennale internationale des arts figuratifs dans la presse italienne, quotidienne et periodique, specialisee et non specialisee, depuis 1948, annee de la reouverture de l'exposition internationale, jusqu'a 1968, annee de crise a la biennale de venise. En tant que manifestation internationale - 14 pays y participent en 1948, 33 en 1968 - la biennale represente un observatoire privilegie de la vie culturelle italienne et de ses rapports avec l'etranger, y compris d'un point de vue nationaliste. Les reactions de la critique permettent de tester les differents courants, culturels et ou politiques, qui parcourent l'italie et leur evolution en vingt ans, et en particulier, de verifier les consequences de l'isolement impose par le regime fasciste - provincialisme massif, sensible jusqu'aux annees cinquante - la reinsertion operee par l'italie dans le mouvement de la recherche internationale, et la progressive constitution d'une modernite italienne: celle-ci n'est plus, dans la deuxieme generation des critiques, l'apanage d'une elite culturellement privilegiee.


  • Résumé

    This thesis studies the articles published on the figurative arts international "biennale", in the italian press, both daily and periodical, specialized or not, from 1948 - when the international exposition was reopened - to 1968 - a year of crisis for the venice biennale. As an international event, the biennale is a privileged observation post of italian cultural life and its relations with foreign countries, including from a nationalistic point of view- 14 countries took part in it in 1948, and 33 in 1968. The reactions of critics enable one to assess the various cultural and o political currents, which prevail in italy and their evolution over twenty years, and particularly to confirm the consequences of the isolation imposed by the fascist regime - a widespread provincialism that was to be felt until the fifties - when italy joined the movement of international research and became gradually more modern, which is no longer the privilege of a cultural elite alone.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Accessible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA8.LETT.1990
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/492
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.